Un grand merci à Elisa pour son interview et son talent d'écrivain, ainsi qu'au Guide de la voyance CAPA pour m'avoir accordé ce moment privilégié pour mieux me faire connaitre aux yeux des lecteurs....

 

 

Nous pensions tout ou presque tout! savoir sur Estelle des Enclos, médium réputée qui, lors d'une précédente interview *, nous avait parlé de sa pratique de voyante expérimentée et appréciée de ses nombreux consultants.(*voir deuxième partie de page)

 

Estelle nous fait découvrir à présent un autre de ses talents sur lequel elle s'était peu exprimée : l'art de soigner qu'elle pratique depuis des années parallèlement à ses consultations de voyance. Elle nous explique les différents aspects et les particularités de sa pratique de guérisseuse alliant ainsi les soins du corps à ceux de l'âme.

 

-Votre réputation n'est plus à faire dans le monde de la voyance...comment le désir de soigner s'est-il révélé à vous ?

 

Depuis toute jeune la médiumnité c'est imposée à moi ensuite l'intérêt pour les soins s'y est ajouté au contact de mon grand père. Il faut dire que j'ai été à bonne école car il était, outre un médium, ce qu'on appelle un guérisseur de campagne...et où le mal était mon grand père allait !

Il soignait aussi bien les humains que les animaux.

Un zona et il conjurait par la prière; un mal de dos, là c’était le magnétiseur qui intervenait.

Il se servait des prières ou « secrets » que sa mère lui avait transmis et de son fluide magnétique en fonction des cas et selon ce que sa petite voix lui indiquait. Tout comme moi,des années plus tard...bon sang ne saurait mentir, n'est ce pas!..

J'ai même commencé ma carrière de magnétiseuse avant celle de médium, même si peu de personnes le savent.

 

-Vous avez donc suivi la voie tracée par votre grand'père...mais quelle est votre touche personnelle?

 

Outre les techniques traditionnelles de soins transmises par mon grand père j' ai ajouté l'utilisation de pierres de lithothérapie qui sont dans certaines pathologies un complément  très efficace aux soins que je prodigue.Je ne peux me targuer d’être une litho-thérapeute mais disons je suis une amatrice éclairée (du moins je l'espère !) Il faut dire que je suis passionnée par la minéralogie et la gemmologie depuis toute jeune, j'ai donc tout naturellement été intriguée puis fascinée par la vertu thérapeutique de certains minéraux .

 

J'effectue également un protocole de soin unique et innovateur que j'ai mise au point pour les fumeurs puissent enfin arrêter définitivement de fumer, et qui a d’excellent résultat sur la plupart de mes patients ravis d'être enfin débarrassés de cette addiction au tabac !

 

-Vous pratiquez, entre autres, le magnétisme...comment expliquez-vous son action?

 

Le magnétiseur utilise l'énergie électromagnétique qui enveloppe les corps des êtres vivants pour soulager différents maux. Compte tenu que chaque être vivant est un aimant vivant en attraction avec d'autres aimants, il possède une énergie propre avec la faculté de la partager. Ces échanges d'énergie favorisent l'équilibre, contrairement à la maladie qui est un état de déséquilibre, de faiblesse passagère, parfois fatale.

-Outre le magnétisme quels sont les autres « outils » dont vous vous servez ?

 

Des « secrets »de mon grand père bien évidemment, de la prière par intercession (prières pour un malade qui n'est pas là), et de l’énergie de certaines pierres que l'on retrouve en lithothérapie.

 

-Avez-vous une préférence pour l'une de ces « techniques et si oui, pourquoi?

 

Je les aime toutes et je les pratique selon l'intuition du moment et selon la personne que j'ai en face de moi,

 

 

-Pouvez-vous nous préciser l'action des pierres, (ou lithothérapie) sur le corps humain ?

 

La lithothérapie utilise l'énergie naturelle des minéraux qui appliqués sur l'organe malade ou sur les chakras correspondants libèrent ainsi leur propriété. Les chakras, quant à eux, sont des centres énergétiques répartis en une ligne médiane, ils sont au nombre de 7 et correspondent chacun à différents organes.

 


-Comment choisissez-vous la méthode la mieux adaptée à un patient ? Ou sinon, toutes peuvent-elles être utilisées simultanément?

Tout d'abord j'effectue un premier « constat énergétique » via ma médiumnité , ensuite je me sers de mon pendule et de mes planches anatomiques pour faire une contre- vérification si besoin, puis je choisis la pratique la plus appropriée ou plusieurs associées si j'en ressens le besoin.

 

-Estelle, vous effectuez également des soins de magnétisme, énergétiques et anti addictions à distance, comment est-ce possible ?

 

Je sais que cela peut paraître étonnant au premier abord, mais l'énergie comme la voyance d'ailleurs ne connaissent pas la distance, c'est donc pour cela que j'effectue ces soins et consultations depuis le début de ma carrière .

 

-Comment procédez vous ?

 

Pour les séances de magnétisme et énergétique après un entretien téléphonique pour cibler la problématique de mon patient je vois si sa demande correspond à mes compétences. Si c'est le cas nous fixons alors un rendez-vous et il m'envoie une photo récente (où je vois le consultant en entier de la tête aux pieds) via mon adresse mail. 

 

Lorsque je la reçois je l'imprime et elle me sert entre autres, de base pour ma séance de soin. Pour la méthodologie elle reste "secrète" car je suis comme les cuisiniers qui ne dévoilent pas les recettes de leurs restaurants (sourires) !

 

 

Pour les séances anti-addictions (tabac, alcool, jeux boulimie , etc...) c'est un peu différent, car j'effectue le soin par téléphone, le patient étant allongé confortablement chez lui.

 

-La qualité de soin à distance est-elle identique à celle prodiguée à votre cabinet du Loiret ?

 

 

Elle est exactement identique à celle prodiguée à mon cabinet, seul le procédé change mais le résultat est au rendez vous, aux dires de mes patients...

 

 

-Quelle est, d'après vous, la place des soins « holistiques » dans le traitement d'une maladie ?

 

C'est une place de choix, celui de l'accompagnement et dans le meilleur des cas celui qui peut emmener vers la guérison si l’au-delà en décide ainsi

 

 

-Peut-on appliquer ces soins à toutes les maladies ou certaines y répondent-elles mieux ?

 

Appliquer oui, mais que ces applications soient toutes couronnées de succès non, bien malheureusement !

Pour beaucoup de pathologies il y a de très bons résultats mais pour les maladies graves telles le cancer, la sclérose en plaque etc ...il y a du mieux être mais pas de guérisons miraculeuses comme le promettent certains charlatans qui pullulent dans le métier !

 

 

- Ces soins sont-ils efficaces pour tout le monde ou bien, à l'instar de l'homéopathie, certaines personnes ne sont-elles pas réceptives ?

 

Comme dans toutes disciplines il y a des exceptions qui confirment la règle, les réfractaires aux médecines douces par exemple n'auront aucun résultat puisque leur scepticisme les rend imperméables aux soins et à leurs bienfaits. Par ailleurs certaines personnes ne sont pas réceptives à ce type de traitement, peut-être ne sont-elles pas sur la même "longueur d'onde" que le thérapeute comme c'est le cas parfois en médiumnité quand la connexion avec l'au-delà est impossible. Dans ce domaine il faut reconnaître qu'il existe encore un certain nombre d'inconnues.

 

 

- Certains magnétiseurs se disent, pendant les soins, être connectés à des guides...est-ce votre cas ?

 

Je n'en doute pas: c'est le cas des thaumaturges qui sont guidés par la main de Dieu mais à ma connaissance ils sont très peu à pouvoir s'en donner le titre car les guérisons doivent être toutes immédiates et définitives et pour tous les patients !

D'autres se disent investis de l'âme de guérisseurs célèbres par exemple l'abbé Julio ou Jean Sempé. Moi je pense que le principal n'est pas le contenant mais le contenu et que seul le résultat compte ; donc le reste est pour moi plus du folklore publicitaire que bien souvent la réalité des faits...

 

 
-Quel conseil aimeriez-vous donner au futur consultant avant une séance ?

Venir en toute confiance car dans le cas contraire aucun échange d’énergie intéressant ne pourra se faire, ne pas croire à l'impossible car nous ne sommes pas des magiciens, et de ne pas oublier qu' un magnétiseur peut être très compétent pour telle personne, et d'une efficacité moins probante pour une autre.

C'est bien dommage mais c'est la réalité des faits, alors pour conclure un conseil évitez à tout prix le cabinet des praticiens narcissiques qui vous font croire le contraire, car la principale qualité d'un magnétiseur ou guérisseur il ne faut pas l'oublier, doit être l'humilité....

 

Cet entretien avec Estelle nous a permis de comprendre tout l'intérêt d'un  soin "holistique" en tant que complément et soutien d'un traitement classique. Ces soins énergétiques peuvent aussi, et ce n'est pas leur moindre intérêt, prévenir un certain nombre de maladies, nous évitant ainsi ainsi le recours au médecin...car prévenir c'est guérir.

 

 

 

Je suis également une voyante et médium pure pour tout savoir mon site est à votre disposition à:

www.voyante-médium-pure-loiret-région-centre.com

 


Estelle est considérée comme l'une des 10 meilleures voyantes-médium d'après "le Guide de la Voyance Internet" et recommandée par le célèbre "guide des meilleurs astrologues et voyants de France, Suisse, et Belgique". L'on aurait donc de quoi se sentir un peu intimidé mais sa voix douce et chaleureuse, le ton enjoué vous mettent immédiatement à l'aise, la glace est vite brisée ! Au fil de l'entretien je découvre une personnalité extrêmement intéressante, une professionnelle exceptionnelle mais aussi une femme de cœur, profondément intègre, soucieuse de préserver une bonne image de sa profession en dénonçant les abus qui la déshonorent.

 

Interview d'Estelle Des Enclos:

 

Bonjour Estelle.Vous vous présentez comme une vraie médium-voyante de naissance: quand et comment s'est manifesté votre don ?

 

Bonjour Elisa-Béatrice. Pour répondre à votre question il faut tout d'abord préciser la différence entre la voyance pure, telle que je la pratique, et les arts divinatoires qui reposent sur l'utilisation des cartes, tarots ou autres supports.

Le vrai médium voit en clair-voyance, entend en clair-audience en étant connecté à l'au-delà, soit à un guide soit à un proche décédé. Il voit des situations très précises, des endroits, des maisons, entend des discussions simplement en voyance pure, comme s'il était présent. Je suis médium comme beaucoup de membres de ma famille puisque le don se transmet depuis cinq générations, mon grand-père par exemple était magnétiseur et également un excellent médium « mondialiste », il prédisait des événements de portée internationale avec une grande précision mais sans jamais pratiquer à titre professionnel. Malgré cette tradition familiale, je suis la seule à en avoir fait ma profession. Mon don de voyance s'est manifesté très tôt, dès l'âge de trois ou quatre ans.

 

Avez-vous ressenti une différence avec les autres enfants et comment l'avez-vous vécue ?

 

Une petite anecdote : j'ai fait des prédictions dès mon plus jeune âge et nous avions des voisins marocains auxquels j'annonçais souvent de petits événements pas toujours agréables. Ils ont fini par me donner un surnom : la « scoumoune » autrement dit porte-poisse ! Ils pensaient que ce que je disais provoquait l'évènement fâcheux ! Ma grand-mère me disait toujours qu'il m'arrivait de faire une prédiction au beau milieu d'une phrase puis d'en reprendre le fil comme si de rien n'était ! A présent qu'elle est décédée je communique avec son âme. C'est elle qui me sert de guide depuis l'au-delà désormais. Je n'ai pas ressenti de différence puisque dans ma famille nous étions tous comme ça ! J'ai eu une enfance heureuse, choyée par mes parents, mes relations avec mes petits camarades d'école étaient normales même s'il m'arrivait parfois de faire une prédiction spontanée sans que cela les étonne particulièrement. C'est plus tard, à l'adolescence, que j'ai pris vraiment conscience de ma particularité. Mes amis étaient intrigués, bien sûr, j'étais l'attraction du moment mais tout s'est toujours bien passé.

 

A quel moment avez-vous décidé d'exercer la voyance à titre professionnel ?

 

Mon grand'père déjà m'avait annoncé que j'exercerais à titre professionnel, puis un ami médium, (commissaire de police de surcroît ! ) me l'a confirmé « quand on a un don il faut savoir s'en servir à bon escient » m'a-t-il dit. Ce fut le premier déclic. Cela fait donc 25 ans que je me suis installée.

 

Comment parvient-on à canaliser un don comme le vôtre ?

 

En effet, les visions spontanées peuvent être très dérangeantes, on fait intrusion dans la vie des gens, on leur fait violence en quelque sorte. J'ai donc effectué un très gros travail pour maîtriser et canaliser les informations qui m'envahissaient. Il m'a fallu beaucoup de temps et cela fait seulement dix ans que j'y parviens. Je me connecte lorsque je consulte mais me déconnecte dans la vie quotidienne.

 

Comment les informations vous sont-elles transmises, par clairvoyance, clairaudience ?

 

Je suis un transmetteur, je reçois donc les informations comme un poste de radio branché : j'ouvre le poste, je mets la fréquence sur l'onde de la personne concernée et j'écoute ce qu'on me dit. Ce ne sont pas des bribes, ce sont des conversations complètes comme si quelqu'un parlait à côté de moi. Ce ne sont pas non plus des flashes médiumniques qui ne sont eux que des bribes d'histoire. Le médium pur entend toute l'histoire. En voyance je peux voir des scènes, par exemple je suis à côté des personnes, je vois une maison, un paysage comme si j'étais avec elles dans tous les détails. Je m'invite un peu dans la vie de mes consultants !

 

Vous consultez en cabinet ou par téléphone, la présence du consultant ne vous est donc pas nécessaire ?

 

Absolument pas ! C'est une question d'onde. Au début de la consultation je demande l'âge et le prénom, le signe astrologique de la personne. Cela me permet de canaliser, de me régler sur l'onde de cette personne.

 

Vous arrive-t-il de ne rien percevoir et dans ce cas comment réagissez-vous ?

 

Bien sûr, je ne suis pas une machine à prédire ! Dans ce cas je ne fais pas la consultation. Je suis confuse pour mes consultants mais quand l'au-delà décide de ne pas m'envoyer d'informations il ne les enverra pas, pour différentes raisons. Ne pratiquant pas les arts divinatoires je ne peux donc faire de prédictions.

 

Vous arrive-t-il de faire des erreurs et dans ce cas à quoi les attribuez-vous ?

 

Oui, je dis toujours « je suis sûre de ce que j'entends mais ne peux être sûre de ce qu'on me dit ». Il peut arriver que le bas-astral s'en mêle, un petit diablotin peut toujours me transmettre une fausse prédiction ! Mais le plus souvent un consultant peut obtenir une bonne information mais ne la met pas en pratique, c'est un choix personnel, c'est son libre arbitre que je respecte. Je ne suis pas là, pour forcer mes consultants à choisir un chemin, je ne peux que leur indiquer celui qui leur permettra d'avancer.

 

D'après vous le destin est-il écrit ou la voyance peut-elle parfois le modifier ?

 

Pour moi la voyance ne peut pas le modifier, le libre arbitre me paraît un leurre. Le chemin est déjà tracé à l'avance, il y a des croisements de destinée comme le montrent les vrais astrologues. Maintenant il y a des subtilités, certaines choses que l'on peut contourner. Cependant la voyance ne peut changer le cours des choses. Un exemple dans ma famille : mon ex beau-frère a été prévenu (par une autre personne que moi) qu'il aurait un accident mortel à moto, on lui a enlevé les clés du véhicule mais il en avait un autre jeu. Il n'a pas écouté l'avertissement et est parti à la rencontre de son destin, se tuant au moment et à l'endroit prévu en voyance.

 

Peut-on dater une voyance ?

 

La datation en voyance est très difficile, elle n'est possible que par les arts divinatoires, à l'aide de l'astrologie ou éventuellement du pendule. Savoir attendre est la voie de la sagesse !

Ceci dit l'astrologie bien pratiquée par quelqu'un de compétent peut apporter des précisions. Mais il y a tant de pseudo-astrologues qu'il faut être très vigilant dans son choix. Il existe des génies de l'astrologie mais ils ne sont jamais médiatiques ! L'astrologie est aussi une étude de la personnalité qui pourra vous éclairer sur certains problèmes de votre vie.

 

Avez-vous des domaines de prédilection ?

 

Je me sens particulièrement à l'aise dans le domaine de la santé et celui de l'habitation. Je ressens bien les problèmes de santé ce qui me permet de conseiller judicieusement mes clients. Dans le domaine de l'habitation je peux visualiser des maisons, voir quelle sera la future résidence de mon consultant parfois de façon très détaillée, lui permettant de faire le meilleur choix possible. Par contre j'aime moins le domaine sentimental à cause de l'addiction qu'il peut générer chez certaines personnes. Je vois facilement les événements mais non les personnages : blond, brun, grand, petit, je ne saurai les décrire! la même chose pour le sexe d'un enfant, fille ou garçon c'est toujours un petit ange!

 

Comment considérez-vous votre rôle ?

 

Comme un transmetteur.Transmetteur entre le ciel et la terre... Maintenant on peut me donner le titre que l'on veut .

 

En voyance l'on peut déplorer certains abus, tous les professionnels ne sont pas honnêtes...

 

En effet, il faut déjà commencer par faire la distinction entre un médium pur, un voyant pur, un tarologue ou un cartomancien. Leur spécialité est différente, le voyant pur et le médium pur ne se servent d'aucun support, le tarologue ou cartomancien fait ses prédictions à l'aide de supports divinatoires variés, cartes, pendule, etc...Il convient donc de bien préciser la spécificité du professionnel de la voyance. Par ailleurs, un bon voyant ne doit jamais prédire la mort du consultant ou d'un proche car l'erreur est toujours possible et les conséquences dramatiques. Tout au plus peut-on alerter discrètement la personne s'il est nécessaire de prendre des dispositions testamentaires par exemple.

 

Je lutte aussi contre la pratique de l'audiotel que je considère comme un commerce lucratif n'ayant rien à voir avec la vraie voyance. Le personnel engagé n'est en général pas professionnel, sous-payé et exploité ce qui amène ces employés à entraîner le consultant dans des pratiques condamnables (travaux occultes pour retour d'affection par exemple). On profite de la fragilité psychologique du consultant pour lui extorquer des sommes importantes, l'entraînant ainsi dans de plus grandes difficultés. La voyance n'est en fait qu'un entretien orienté par le pseudo-voyant, formé par un comportementaliste pour un dialogue qui peut sembler pertinent au client mal informé.

 

Si vous aviez une déontologie, quelle serait-elle ?

 

Essayer d'être le plus honnête avec soi-même pour l'être avec les autres, savoir dire à un consultant « je ne vois pas » quand cela arrive.

 

Quelle conclusion aimeriez-vous donner à cet entretien ?

 

Vous remercier ! J'espère aussi vous avoir éclairée sur ma façon de travailler assez atypique. Ce que je voudrais surtout transmettre c'est que la voyance doit rester une aide mais ne jamais devenir une addiction. Avoir conscience que la consultation de voyance ne doit pas devenir répétitive, c'est une aide précieuse mais à manier avec précaution.

 

 

Cliquer sur le lien ci dessous pour visionner la vidéo

réalisée par Yann Eric du blog Elévation à mon ancien cabinet en pleine tempête bretonne !